Aikido, un art martial, une autre manière d’être

Les arts martiaux sont un art, ils sont aussi une Voie, mais jamais un sport, puisque, l’aboutissement des arts martiaux est justement de l’ordre du beau, au-delà de la force, de la technique ou de l’envie de gagner ou de vaincre. […] La concentration de soi qui vous conduit à l’oubli de soi, et l’oubli de soi qui vous conduit à l’état du non-moi, donne cette beauté à vos mouvements sans que vous-mêmes la cherchiez.

Y. Orimo (propos sur le Zen)

Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aikido

Morihei Ueshiba, fondateur de l’Aikido

L’Aikido est un art martial moderne et efficace associant les techniques à mains nues et la pratique des armes (Bokken, Jo, Tanto).

Discipline physique et morale complète, l’Aikido permet d’associer maîtrise de soi et développement du corps : outre les techniques martiales, des exercices de respiration et de concentration permettent un travail en profondeur pour développer son énergie interne.

Les techniques d’Aikido s’appuient sur la souplesse et l’utilisation de l’énergie de l’agresseur plutôt que sur la force physique. Les pratiquants développent un puissant système de self-defense intimement lié à un ensemble de principes et d’attitudes visant à résoudre les conflits de manière calme et mesurée.

Qu'est-ce que l'aikido

L’Aikido a été créé au Japon vers 1930 par un grand expert en Art Martial, Morihei Ueshiba (que les pratiquants appellent O Sensei). Si les techniques de cet art martial «moderne» sont largement issues de différentes écoles traditionnelles, l’objectif se situe au delà de la technique : «Vaincre veut dire détruire en soi l’esprit de combat» (O Sensei)

Les techniques de combat développées en Aikido sont très efficaces. Mais il s’agit aussi d’aller plus loin que la technique : de se confronter à soi-même, de maîtriser ses peurs et son agressivité, tout en développant la puissance martiale.

L’Aikido est accessible à toutes et à tous, quels que soient l’âge et la morphologie. Chacun travaille à son rythme, en fonction de ses capacités et la présence conjointe des gradés et des plus débutants facilite l’apprentissage. La pratique même intensive de l’Aikido, respecte parfaitement l’intégrité du corps. Aux techniques sont associés un ensemble d’exercices complémentaires inspirés des gymnastiques orientales anciennes.

Aikido et armes

La pratique des armes en Aikido trouve son origine dans les arts martiaux orientaux anciens tels que le sabre japonais (Katana) et la lance (Yari). Trois pratiques en sont issues et s’inscrivent dans les techniques d’Aikido : le bokken (sabre en bois), le Jo (bâton), le tanto (poignard en bois). Dans ses racines mêmes, l’Aikido s’est construit par la pratique des armes. Le pratiquant y retrouve la logique de construction des techniques, leur sens, leur justesse. Correctement construites, les techniques d’armes sont très efficaces. Cependant là aussi l’efficacité est plus un résultat que l’enjeu même de notre recherche :

La pratique assidue des armes, vise dans un premier temps à développer l’unité entre le corps et le mental, à transformer le placement de l’énergie dans le corps. Couper avec le bokken c’est aussi « trancher tous nos attachements ».

La pratique des armes fait partie intégrante de l’Aikido et, dans l’apprentissage, on ne la sépare des techniques à mains nues.

Aikido et autodéfense

Incluant le Bujutsu (étude technique du combat guerrier), l’Aikido est aussi un Budo, une quête martiale profonde et personnelle.

L’Aikido, vous permettra de réagir à des situations d’agression par des techniques appropriées de contrôle, maîtrise, projection. Il développe également l’art du combat : l’attitude juste, au bon endroit, au bon moment.

Les techniques d’Aikido sont particulièrement efficaces, mais requièrent un haut niveau de maîtrise avant de pouvoir être utilisées directement en situation d’agression réelle. En revanche, l’Aikido permet dès les premiers mois de se préparer physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (gestion des émotions, de la peur) et tactiquement (analyse de la situation, placement, respect des distances de sécurité, recherche de l’ouverture, gestion de plusieurs attaques simultanées).

Enfants et Aikido

En favorisant le côté ludique, l’apprentissage de l’aikido chez l’enfant se fait de façon plus progressive.

Il vise à développer :

  • La latéralisation, les postures, la coordination
  • La maîtrise du mouvement
  • La concentration
  • Une meilleure respiration
  • La relaxation